Wednesday, 13 January 2016

Buses

Buse de Harris

 
Photo prise par: Jean Michel Peers

Identification
  • Mesure approximativement 53 cm et possède une envergure de 117 cm.
  • Cette buse possède un plumage brun foncé avec des épaules et des cuisses rousses.
Habitat
  • Elle préfère le désert.
  • La buse de Harris peut aussi habiter dans des forêts clairsemées ainsi que dans les régions broussailleuses et semi-désertiques.
Distribution
  • On peut observer cet oiseau au sud-ouest des États-Unis, en Amérique centrale ainsi qu’en Amérique du Sud.
Nid
  • La buse de Harris construit son nid de brindilles, d’herbes et de racines qu’elle va déposer pour la plupart du temps dans un cactus ou un yucca.
  • La période de couvaison dure environ 30 à 35 jours et les mâles y participent volontiers.
  • Les jeunes vont quitter le nid après environ quarante jours, mais ils vont rester à proximité du lieu de leur naissance.
  • La femelle pratique la polyandrie coopérative. Donc, elle reçoit l’aide de plusieurs mâles.
Alimentation
  • La buse de Harris aime chasser près du sol après avoir patiemment guetté sa proie à partir d’un perchoir (arbre mort ou cactus).
  • Elle se nourrit principalement de mammifères, d’oiseaux et de reptiles (lézard).
  • Pendant l’hiver, les buses de Harris pratiquent la chasse collective et capturent des plus grosses proies telles que les lièvres.
Comportement
  • La buse de Harris est un des seuls rapaces pouvant vivre en groupe.
  • Son comportement social agréable en fait l’un des oiseaux préférés des fauconniers.
Bibliographie

LE-DANDEC, Daniel, « Buse de Harris », (le 20 septembre 2015), [en ligne], http://www.oiseaux.net/oiseaux/buse.de.harris.html
HINDIAN, Carlo et MILLIER, Carl, Oiseaux de proie, Canada, Les éditeurs de l’Homme, le 26 octobre 2015, 157 p.


Buse à queue rousse

Description de cette image, également commentée ci-après

Identification
  • Mesure environ 63 cm (ce qui est plus grand que la plupart des buses) et possède une envergure entre 117 cm et 147 cm.
  • Le plumage de cet oiseau varie selon l’endroit où il vit, mais dans tous les cas, la queue de l’adulte est rousse.
Habitat
  • Fréquente une grande variété d’habitats et d’altitudes.
  • Montre une certaine préférence pour les régions où se mêlent les forêts et les champs avec de grands arbres qui vont servir à la fois de perchoirs et de sites de nidifications.
Distribution
  • La buse à queue rousse se répartit dans toute l’Amérique du Nord.
Nid
  • Leurs nids sont perchés très haut du sol.
  • Le nid de cet oiseau est composé de brindilles, d’herbes et de racines, puis recouvert de mousse et de duvet.
  • La femelle pond, habituellement, 2 à 3 œufs.
  • La femelle va couvrir, avec l’aide du mâle, pendant environ 30 jours.
  • Les jeunes rapaces vont quitter leur nid lorsqu’ils vont avoir environ 45 jours.
Alimentation
  • Cet oiseau chasse près du sol.
  • La buse à queue rousse se nourrit principalement de mammifères ce qui va contribuer au contrôle des rongeurs. Elles peuvent aussi manger des reptiles (lézards), des couleuvres et quelques oiseaux.
Comportement
  • Cet oiseau est considéré comme étant territorial.
  • Même si la buse à queue rousse est territoriale, elle ne développe pas une attitude agressive vis-à-vis les autres espèces d'oiseaux, à moins qu'elle soit couvaison ou qu'elle élève des petits. À l’inverse, c'est souvent elle qui est victime du harcèlement des autres espèces d’oiseaux comme les corbeaux ou les petits oiseaux chanteurs.
  • Ce rapace est de nature calme.
  • Ce rapace à de grandes capacités d’adaptation. Par exemple, une buse à queue rousse a été observée au Central Park (New York). Celle-ci mange des écureuils et des pigeons. Le rapace a même construit un nid sur un des bâtiments historiques.
Bibliographie

LE-DANDEC, Daniel, «Buse à queue rousse», (le 20 septembre 2015), [en ligne], http://www.oiseaux.net/oiseaux/buse.a.queue.rousse.html
HINDIAN, Carlo et MILLIER, Carl, Oiseaux de proie, Canada, Les éditeurs de l’Homme, le 26 octobre 2015, 157 p.

   
Petite buse

 
Photo prise par: Roger Gauthier

Identification
  • La petite buse mesure entre 35 à 48 cm et possède une envergure d’environ 81 à 99 cm.
  • Sa tête et ses ailes sont d’un brun foncé, sur sa poitrine, il y a des rayures horizontales brun-roux.
Habitat
  •  La petite buse montre une préférence pour les forêts feuillues et mixtes.
  • Ce rapace va s’installer, pour la plupart du temps, près d’un cours d’eau.
Distribution  
  • Cette espèce d’oiseau se retrouve surtout à l’est de l’Amérique du Nord ainsi que dans les Prairies canadiennes.
  • Pour l’hiver, elles vont émigrer vers l’Amérique centrale.
Nid
  • Les couples vont se former au printemps.
  • Cette espèce d’oiseau camoufle toujours son nid dans la fourche d’un arbre.
  • Souvent, ce rapace va utiliser les nids abandonnés qui appartenaient à des oiseaux ou à des écureuils et va lui ajouter quelques feuilles ainsi que quelques brindilles.
  • La femelle pond habituellement entre deux ou trois œufs.
  • La couvaison est réalisée par la femelle et le mâle et elle va durer entre 28 à 31 jours.
  • Les jeunes rapaces vont quitter leur nid lorsqu’ils ont entre 35 à 40 jours.
Alimentation
  • La petite buse mange des rongeurs, des reptiles, des insectes et de petits oiseaux.
Comportement
  • Les petites buses sont solitaires et adoptent un comportement territorial, sauf pendant la migration.
  • Elles sont surtout actives pendant la journée.
Bibliographie

LE-DANDEC, Daniel, « Petite buse », (le 20 septembre 2015), [en ligne], http://www.oiseaux.net/oiseaux/petite.buse.html
HINDIAN, Carlo et MILLIER, Carl, Oiseaux de proie, Canada, Les éditeurs de l’Homme, le 26 octobre 2015, 157 p.


Buse rouilleuse

Photo prise par: Bill Bouton

Identification
  • La buse rouilleuse mesure environ 58 à 63 cm et elle possède une envergure entre 135 à 150 cm.
  • La buse rouilleuse est, en fait, la plus grande des buses nord-américaines.
  • Ses épaules, son dos, ses pattes et sa queue affichent plusieurs teintes de roux tandis que sa face, sa poitrine et son ventre affichent plutôt du blanc.
Habitat
  • Ce rapace préfère les endroits dégagés et plus ou moins secs.
  • La buse rouilleuse fréquente les plaines, les prairies et les régions désertiques ou semi-désertiques.
  • La buse rouilleuse occupe aussi des habitats où les rongeurs sont assez abondants.
Distribution
  • On peut observer cette buse dans l’ouest de l’Amérique du Nord, de la côte de l’océan pacifique jusqu’aux Prairies canadiennes.
  • Elle va hiverner, habituellement, dans le sud des États-Unis et le nord du Mexique. Dans certains cas, elles vont s’installer jusqu’en Argentine.
Nid
  • Le nid de ce rapace est construit de feuilles, de racines et d’os.
  • Le nid peut atteindre 1 m de diamètre et 5 m de hauteur après avoir été utilisé à plusieurs reprises (C’est énorme!)
  • Le nid est installé souvent sur une branche d’un arbre isolé.
  • La femelle pond entre 3 et 6 œufs, qu’elle va couvrir avec le mâle pendant environ 28 à 33 jours.
  • Les petits vont prendre leur envol après 38 à 40 jours.
  • Le choix du site de nidification prend en compte trois facteurs : la sécurité, l'abondance des proies et l'expérience des années antérieures.
  • Le mâle se charge de la collecte des matériaux qu'il trouve par terre ou dans les broussailles, tandis que la femelle reste au nid pour aménager la structure et pour modeler l’intérieur.
Alimentation
  • Ce rapace se nourrit principalement de petits mammifères (lièvres, écureuils, etc.). Il peut manger aussi des serpents, des oiseaux et de gros insectes.
Comportement
  • Les buses rouilleuses sont territoriales pendant la période de nidification.
  • Les buses rouilleuses marquent leur territorialité de deux façons bien distinctes : soit elles s'installent sur un perchoir bien en évidence au début de la période de nidification, soit le mâle plane au-dessus de son territoire.
  • Les buses rouilleuses chassent surtout le matin et tard dans l'après-midi.
  •  Il y a une certaine compétition entre les buses rouilleuses et la buse de swainson puisqu’ils ont les mêmes proies et chassent souvent aux mêmes endroits.
Bibliographie

LE-DANDEC, Daniel, « Buse rouilleuse », (le 20 septembre 2015), [en ligne], http://www.oiseaux.net/oiseaux/buse.rouilleuse.html
HINDIAN, Carlo et MILLIER, Carl, Oiseaux de proie, Canada, Les éditeurs de l’Homme, le 26 octobre 2015, 157 p.









1 comment:

  1. C'est tellement des beaux oiseaux!! Très intéressant!

    ReplyDelete